07

Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike Certains droits réservés.

10 commentaires

Dino a dit :

Ici on parle de la centrale nucléaire qui devait être construite à Plogoff (pour ceux qui ne sont pas au courant de cette affaire)

2 févr. 2016

Gambit a dit :

Contrarié, le Marcel ! Il ne se laisse pas faire, nom de dieu !

2 févr. 2016

van a dit :

Chouette découpage, c'est dynamique et ça sert bien les dialogues. La dernière case est est vraiment réussie, belle composition! Chapeau Dino!

2 févr. 2016

Duanra a dit :

Le Marcel veille à ses petits intérêts !

2 févr. 2016

Nada a dit :

Faut pas chercher des ennuis à Marcel!!! belle page et belle dernière case bucolique….Entre les centrales, les aéroports, les barrages, leS lignes à haute tension….. et ceux qui attaquent les montagnes au bulldozer il y a de quoi s'énerver!!!

2 févr. 2016

Mosc a dit :

Ha, ha, le regard désapprobateur de la petite dame en case 1, vers son verre… toujours vide…

J'aime bien Marcel, c'est un bon personnage, positif, sous ses abords bourrus et grossiers, il était très humaniste dans le tome 1, et ici encore, il a cent fois raisons, qu'on s'occupe de soi avant d'écouter les ouïe-dires…

3 févr. 2016

Dino a dit :

Bien sur Gambit il ne faut jamais se laisser faire.

Merci Van. Cette dernière case me sert à montrer que Marcel n'est pas si énervé que ça.

Oui Duanra Marcel n'a que de petits intérêts.

Content de te l'entendre dire Nada. y'a de quoi.

C'est ça Mosc. Marcel déteste les ragots.

5 févr. 2016

van a dit :

En effet c'est très réussi, une case horizontale en pente douce pour calmer l'atmosphère. Super subtile, re-chapeau!

5 févr. 2016

AgnesLanchon a dit :

La p'tite dame l'air de rien, elle a une bonne descente. Les autres à s'exciter on sait qu'ils sont bourrés, mais elle, elle picole tranquille sans faire de bruit. C'est bien, les personnages secondaires, ça aère…

5 févr. 2016

Dino a dit :

Merci Van. Je suis chapeauté pour l'année :)

D'accord avec toi Agnès. Ne jamais négliger les personnages secondaires.

7 févr. 2016

Poster un commentaire :